In Flanders Fields Première Guerre Mondiale Excursion.

2995975301Aujourd’hui, nous voulons parler d’un certain région en Flandre occidentale, le ‘Westhoek’. Et plus spécifiquement une période très dure, la Première Guerre mondiale. Pendant cette guerre, les troupes allemands étaient parées au bords de l’Yser. Seulement la petite pièce derrière la rivière restait inoccupé des allemands. Pour des années le front y restait plus au moins au même endroit. Ca a laissé beaucoup de témoins silents et des balafres dans le paysage. Des Villes et villages étaient réduites a débris et poussière. Le seul chose qui prospérait étaient les coquelicots. C »est déjá un siècle que cette attrocité se passait. Il y a beaucoup d’ activiés pour célébrer cette époque, donc c’est le moment pour découvrir la région.

Dixmude

*Tour de l’Yser

ww1

Comme mentionner avant, le front était au bords de l’Yser. A Dixmude vous trouvez le Tour de l’Yser, dans lequelle se trouve « La musée le long de l’Yser ». Ce musée, qui est récemment rénové, raconte l’histoire du front belge/allemand. Un autre thème important est la lutte d’émancipation flamande. Mais le plus important, c’est le message écrit sur le tour, en quatre langues: Ne plus jamais!
Sur le dessus du tour (84 m.) vous avez une très belle vue panoramique sur la région. Le Tour original, inauguré le 24 août 1930, a été fait sauter pas long après la deuxième guerre mondiale. On a jamais trouvé les coupables. Avec le débris, on a constuit ‘la porte PAX’. Pax est le latin pour Paix. Dans la crypte, vous pouvez encore voire les ferailles du premier tour, qui était de 50 m.

ww2

http:Site web

En face du musée, il y a un restaurant unique. ‘Water en Vuur’ ( Eau et Feu) est un restaurant très chaleureux, ou vous jouissez des repas fais dans le coquerie.

ww4ww3

Site web

*Boyau de la Mort

Un peu plus loin au long de l’Yser, ils se trouvent quelques tranchées restaurées, avec le nom ‘Boyau de la mort. Ce sont les derniers tranchées belges de la Grande Guerre qu’on peut oncore visiter. Pendant la visite vous avez une petite impression comment c’était de se trouver entre les sacs de sable. Mais il faut y ajouter la boue, le froid, les rats…

Dans le centre des visiteurs vous découvrez, par 15 apps interactives, des photos grandeur nature, des films et plus de 100 objets et artefacts, l’histoire des tranchées. Vous pouvez se promener sur un photo aérienne énorme des tranchées. Cela vous permets de comparer le panorama de maintenant et le vue d’au fin de la guerre. Récemment, un bunker allemand a été ajouté.

ww5

ww6

 

 

 

 

 

 

 

Poperinge

*Talbot House

Entre Dixmude et Ypres se trouve la ville de Poperinge. Pendant la guerre c’était situé dans la petit part de Belgique qui n’était pas occupée par les allemands, dans la cœur  du secteur Britannique. poperinge devenait une ville de garnison fleurissante, où les soldats trouvaient amusement et distraction. Le 11 décembre 1915, les aumôniers Phillip Clayton et Neville Talbot fondaient un « Club pour tout le monde »  où tous les Tommies, quel que soit leurs grades, étaient bien venues. Le Maison Talbot devenait un projet socio-culturel très fascinante, une place de récréation « alternative », dans l »endroit libertin que Poperinge était devenu. Une bibliothèque, un beau jardin, une salle à lire, même un grenier utilisé comme chapelle, un établi d’un menuisier servant comme autel. Tout ça garantissait une endroit où les soldats pouvaient trouver le repos et tranquillité, avant de retourner au front.

ww7 ww9ww8
Site web

Ypres

*Musée « In Flanders Fields »

Une quizaine de kilométres de Popringe, il y a la ville d’Ypres. La ville a une histoire très riche (dont nous parlerons dans une autre article), mais les plus important choses concernant la Guerre sont « Musée In Flanders Fields » et la « porte de Ménin ».
Le musée se trouve dans l’ancient, médiéval « Lakenhalle ». Ici, on vous explique le pourquoi de la guerre, l’occupation de la Belgique et raconte l’histoire des gens qui vivaient dans cette époque. Des soldats, des citoyens (jeune, vieux, hommes, femmes,…), des artistes,…ils vous racontent leurs histoires et leurs expériences. ça donne au visiteur la chance de découvrir la guerre par les yeux des gens d’autrefois.

ww10

ww11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ww12

ww13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site web

*La Porte de Ménin

Du musée, une promenade de 5 minutes vous prend vers la ‘Porte de Menin’. Pendant la guerre, les soldats marchaient vers le champs de bataille. Le monument énorme est maintenant une monument commémoratif pour les soldats britanniques tombés qu’on a,jusqu’à aujourd’hui, pas retrouvés. (Du début de la guerre jusqu’au 15 août 1917.) Plus de 54.000 noms (!) sont écrits sur des panneaux. Pendant de lire ces noms, c’est bizarre de se réaliser que ces soldats non identifiés ou pas trouvés se trouvent encore toujours quelque part dans la terre autour d’Ypres. De temps en temps, pendant des travaux d’excavation, on retrouve des corps qu’on peux identifés. Dans ce cas, on enlève le nom du soldat.

Chaque soir, depuis 1928 sans interruption, une cérémonie de commémoration est procurée.
ww14 ww16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ww17

ww15

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site web

Passendale

*Cimetière de Tyne Cot

Tout cette violence de guerre a résulté en beaucoup de morts. Il y a beaucoup de cimetières militaires dans cette région. Un des plus connues est « Tyne Cot » à Passendale. C’est le cimetière militaire britannique le plus grand en Europe. En 1917, dans et autour du village de Passendale, il y a eu la troisième bataille d’Ypres. Cette bataille a détruit le village et l »environnement.
Sur ce cimetière vous trouverez les noms d’encore 34.957 soldats britannique tombés qu’on a jamais retrouvés, tous tombés dans le période bref entre 16 août 1917 et le fin de la guerre. En fait, on peut dire que c’est un continuation de la liste de la Porte de Menin.
Il y a aussi un centre visiteurs. Vous apprenez plus sur la troisième bataille d’Ypres en vous avez une vue panoramique sur ce qu’était le champs de bataille.
Site web

ww18 ww19 ww20

Comme vous pouvez vous imaginez, ce que je vous ai donnés comme information n’est qu’un fraction de tout ce qu’il y a a voir sur la Première guerre mondiale. Plus d’information: Site web

 

One Response

  1. […] d’info sur Talbot House – et autres belles souvenirs – ici dans notre article sur La Grande Guerre dans le […]

Commentaire